Blogue-Notes du CÉRRIS

ET LE CÉRRIS?

C’est au cours de l’année 2009 qu’un désir de créer un nouveau Centre d’études en réadaptation est né, en réponse aux préoccupations croissantes des professionnels et des gestionnaires de la santé, mais aussi des utilisateurs de services et de leurs proches concernant les services offerts en santé mentale.

Plus tard, en janvier 2010, Catherine Briand, ergothérapeute de formation et chercheure au Centre de recherche Fernand-Seguin de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine, dépose une demande pour la création d’un Centre d’études sur la réadaptation en santé mentale (CERESM) qui fut acceptée.

À la suite d’un voyage effectué en Angleterre en avril 2010, Catherine s’aperçoit du caractère novateur de l’approche utilisée dans les services offerts en santé mentale. Le clivage entre chercheurs, gestionnaires et utilisateurs n’existe pas, puisque tous sont désignés comme des personnes ayant vécue une expérience en santé mentale (person with a lived experience) ; une notion importante dans le rétablissement en santé mentale.

LE CERESM est rebaptisé CÉRRIS afin d’inclure toutes les personnes concernées par l’amélioration des services et approches liés à la réadaptation, au rétablissement et à l’insertion sociale des personnes (utilisateurs de services, proches, pairs aidants, cliniciens, étudiants, chercheurs, gestionnaires, décideurs, citoyens, etc.).

Par Dominique Michaud, coordonnatrice du CÉRRIS

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :